Histoire des programmes de philosophie : textes officiels et débats

, par  Antoine Leandri

1809

- Règlement du 19 septembre 1809 :
« Il y aura une année de philosophie », au cours de laquelle, à raison de 8h par semaine, « les élèves seront instruits, soit en latin, soit en français, sur les principes de la logique, de la métaphysique, de la morale et sur l’histoire des opinions des philosophes. »

1820

- Arrêté du 31 octobre 1820 :
Article 6 : le cours de philosophie "sera regardé comme le complément de la rhétorique et en conséquence les professeurs s’abstiendront d’occuper leurs élèves de théories qui doivent être réservées pour les cours de Faculté..."

1832

- Programme de 1832 (« questions de philosophie de l’examen du baccalauréat ès lettres ») :
Arrêté du 28 septembre 1832

1852-1854

- 1852 : Suppression de la « classe de philosophie », au profit d’une « classe de logique ». – Cette suppression semble avoir été contournée, comme l’indique, quarante ans plus tard, le rédacteur des instructions de 1880 : "On a autrefois pensé à conserver sa place à la philosophie dans l’enseignement secondaire, mais en réduisant son domaine et en le réduisant à telle ou telle de ses parties, en apparence plus inoffensive que les autres. Ce n’était en réalité qu’une apparence ; car on avait trouvé moyen par toutes sortes de combinaisons artificielles de faire rentrer sous le nom de logique la philosophie tout entière." Instructions du 5 juillet 1890, Bulletin administratif de l’instruction publique, supplément au n° 922, t. 48, p. 539.
- 1853 : Suppression de l’agrégation de philosophie.
- 1854 : Instructions relatives à l’enseignement de la logique. – "Dans les lycées, les leçons doivent être dogmatiques et purement élémentaires. C’est dans une région supérieure et pour un autre auditoire, que l’enseignement pourra procéder du libre examen (...). Le professeur devra dicter ou exposer de vive voix un résumé général et exact de l’ensemble de chacun des ouvrages dont nous venons de parler )." Circulaires et instructions officielles, Delalain, 1870, t. 6, p. 429.

1863-1865

- Juin 1863 : Rétablissement de la classe de philosophie et de l’agrégation de philosophie par Victor Duruy : "La classe de logique dans les lycées reprend son ancien nom de classe de philosophie" (Décret du 29 juin 1863, Bulletin administratif n° 162, juin 1863, p. 118).
- Juillet 1863 : "Programme transitoire des questions de philosophie pour le baccalauréat ès lettres". Ce programme sera confirmé, à peu de choses près par le programme définitif du 25 mars 1865.
- 1864 : Introduction de la dissertation comme épreuve de philosophie au baccalauréat : « composition en français sur un sujet de philosophie », Règlement du 28 novembre 1864.
"La philosophie a repris son rang parmi les études classiques. Une série de salutaires mesures a suivi le décret qui, en rendant son nom à cet enseignement, a rétabli l’agrégation spéciale destinée à constater le talent et le savoir des maîtres. Le programme de philosophie a été élargi ; la liste des auteurs s’est enrichie de nouveaux modèles (...). Mais de toutes ces mesures, la plus efficace est la dissertation philosophique introduite dans les épreuves du baccalauréat ès lettres. C’est la sanction attendue, sans laquelle tout ce qui s’est fait jusqu’ici eût été sans force, sinon inutile." Charles Bénard, Petit traité de la dissertation philosophique, Delagrave, 1966, p. V.
- 1865 : Programme de 1865

- Suard, Sorbonne philosophique, I, Paris, 1889. Recueil de toutes les dissertations philosophiques donnés à la Sorbonne aux examens du baccalauréat ès lettres de 1866 à 1889, classés dans l’ordre du programme de 1885.

1874

- Programme de 1874

1880

- Programme de 1880
Ce programme affirme pour la première fois la liberté, pour le professeur, de ne pas suivre l’ordre de présentation du programme : « L’ordre adopté dans ce programme ne doit pas enchaîner la liberté du professeur, pourvu que les questions indiquées soient toutes traitées »
- Bruno Poucet, "Enseignement de la philosophie et valeurs en 1880", Spirale, 1998, p. 65-67.

1885

- Programme de 1885 : Arrêté du 22 janvier 1885.
- Albert Le Roy (dir.), La composition philosophique, Paris, 1893. Contient deux cents développements de sujets donnés dans les facultés, classés dans l’ordre du programme de 1885 et suivis des textes des dissertations données dans les facultés des départements de 1888 à 1892.

1889-1890

- Jules Lachelier, Rapport sur l’enseignement de la philosophie, 1889 ; repris dans Corpus, revue de philosophie, n° 24-25, 1994, p. 191-194. Lachelier y insiste sur la liberté du professeur, à l’égard des questions du programme, et définit ainsi l’utilité de l’enseignement de la philosophie : "Il n’est pas inutile à des élèves, surtout au terme de leurs études, de voir leur professeur penser, en quelque sorte, devant eux et de s’exercer à penser eux-mêmes avec lui. Il leur est plus utile encore de sentir qu’il ne leur dit que ce qui lui paraît vrai et qu’ils n’auront à répéter que ce dont ils seront persuadés eux-mêmes. Nos classes de philosophie sont avant tout, aujourd’hui, une école de sincérité."
- Arrêté du 28 janvier 1890 relatif aux programmes de l’Enseignement secondaire classique : "Les programmes de philosophie n’ont pas été modifiés".
- 5 juillet 1890 : "Instructions sur l’enseignement de la philosophie" (Bulletin administratif de l’instruction publique, supplément au n° 922, t. 48, p. 533-548).

1894-1895

- Pour et contre l’enseignement philosophique, Alcan, 1894. En ce volume sont réunis des articles et des lettres qui traitent de l’enseignement philosophique et qui ont paru dans la Revue bleue de janvier à mai 1894. Un article de F. Vandérem, "La philosophie : une classe à supprimer ?" présente un réquisitoire humoristique contre la philosophie telle qu’elle est enseignée dans les collèges et lycées. Des lettres de Th. Ribot, É. Boutroux, P. Janet, A. Fouillée, G. Monod, G. Lacaze, H. Marion, G. Lyon, L. Marillier, J.A. Clamadieu, J. Bourdeau, réagissent à ce réquisitoire.
- Durkheim, Émile, "L’enseignement philosophique et l’agrégation de philosophie", Revue philosophique, 1895, n˚ 39, p.121 à 147.

1902-1904

- Programme de 1902
- Instructions de 1904

1925

- Programme de 1925
- Instructions du 2 septembre 1925 (Anatole de Monzie).

1942

- Programme de 1942

1945

- Rétablissement du programme de 1925

1960

- Programme de 1960 pour la classe de terminale A.

1969

- Programme du baccalauréat de technicien de 1969

1973

- Programme de 1973

1977

- Instructions concernant le travail des élèves du 4 novembre 1977.

2000

- Arrêté du 9 août 2000 : Programme prévu pour 2001, élaboré par le Groupe Technique Disciplinaire de Philosophie présidé par Alain Renaut.
Suite aux protestations qu’il a suscitées et aux résultats défavorables de la consultation nationale qui a suivi sa publication, un autre programme sera finalement adopté en 2003 (en 2005 pour les séries technologiques), à partir des travaux d’un nouveau groupe d’experts, présidé par Michel Fichant de 2001 à 2005.

2003-2006

- Programmes, horaires et définition des épreuves : Programme de 2003 des séries générales ; programme de 2005 des séries technologiques ; Définition des épreuves du baccalauréat général (2001), du baccalauréat technologique (2005) et de la série TMD (2006).
- Programme des séries générales (2003). Programme en vigueur.
- Programmes des séries technologiques (2005). Programme en vigueur.